Le RECYclage complet des BETONs

Synthèse des documents internationaux sur l’utilisation des granulats recyclés dans les bétons

Pour faire suite aux travaux de tranche 1 qui s’étaient concentrés sur l’analyse des textes français, les travaux du thème 4 en tranche 2 ont eu vocation à analyser les textes étrangers pour lesquels un intérêt manifeste a été identifié quant à l’utilisation des granulats recyclés dans les bétons.

Les textes examinés portent sur les normes et les guides d’utilisation des granulats recyclés dans les bétons.

Dans la première partie de ce rapport, l’analyse a porté sur les textes de la zone ‘Europe’. Il a été identifié 13 pays dans lesquels des dispositions existent. Plusieurs pays parmi lesquels les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche et le Royaume-Uni montrent une expérience certaine du recyclage depuis quelques années.

Dans la seconde partie, les travaux se sont intéressés aux pays hors Europe. Il a été identifié 7 pays qui présentent également une expérience du recyclage depuis quelques années comme le Japon, la Chine, les Etats-Unis, le Canada (en particulier la province du Québec).

En outre, ont été examinés d’autres textes internationaux pouvant présenter un intérêt vis-à-vis de la problématique du recyclage dans les bétons : citons ceux de la Commission Européenne sur la sortie du statut de déchet, les rapports techniques de la Rilem, ainsi que des normes ISO.

L’analyse de ces textes étrangers montre que l’utilisation des granulats recyclés obéit généralement à la philosophie suivante :

  • Une tradition quant à l’usage des granulats recyclés en techniques routières pour lesquelles celui-ci s’avère maîtrisé.
  • Une caractérisation de leurs performances (niveaux de valeur et variabilité).
  • Une différence de traitement très marquée entre les gravillons et les sables recyclés avec, pour ces derniers, des limitations d’emploi dans des bétons de structure pour lesquels les risques sont élevés.

Il a par contre été relevé une disparité relativement marquée en ce qui concerne le taux d’incorporation des gravillons recyclés dans les bétons de structure. La majorité des pays limitent ce taux. Certains pays autorisent des taux jusqu’à 100 % de gravillons recyclés dans les bétons (cas des Pays-Bas, de la Suisse, du Japon et de la Chine). Mais cette possibilité est assortie en contrepartie d’une garantie de traçabilité des granulats qui font par ailleurs l’objet de contrôles supplémentaires.

Pour ce qui est de la prise en compte des effets d’incorporation de granulats recyclés sur le comportement des structures, il est communément utilisé des coefficients de pondération sur les caractéristiques comme le module élastique, le coefficient de retrait ou de fluage (cas des Pays-Bas, de la Suisse et de l’Espagne).

Notons que l’utilisation des granulats recyclés dans le béton précontraint est en général non admise, sauf pour la Suisse et la Norvège.

Les aspects environnementaux ont aussi donné lieu dans certains cas à des exigences : certains pays exigent des contrôles (Autriche, Allemagne, Pays-Bas) afin de limiter le risque de relargage en substances polluantes (métaux lourds).

 

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79

Direction

Président : Jacques ROUDIER (IREX)
Directeur : Horacio COLINA (ATILH)
Directeur Scientifique : François de LARRARD (LAFARGE LCR)

Abonnez-vous à notre Newsletter